•  
  •  
Real Time Analytics

§         Faire confiance à la personne plutôt qu’au système !

Ainsi peut-on résumer l’esprit libéral. Au quotidien, cela signifie: miser sur le futur, la liberté d’entreprendre, l’envie de créer, et la recherche de l’excellence. Etre libéral n’est pas une question d’âge ni de moyens financiers. C’est une manière de conduire sa vie et de respecter celle des autres.

 Les jeunes sont notre avenir. En leur faisant confiance en les encourageant à développer leurs connaissances et leurs compétences, leur capacité d’engagement personnel et leur créativité, nous créons le cadre qui encourage la création d’emplois, assure une base solide à la prévoyance sociale, favorise un développement durable construit sur l’incitation plutôt que les interdictions et évite que l’impôt devienne dissuasif.

§         Donner envie aux citoyens de prendre des responsabilités

L’Etat ne peut pas faire le bonheur des gens. A chaque fois que l’on ajoute des contraintes et des interdictions supplémentaires, on supprime une part de liberté et de responsabilité. Et surtout, on décourage l’engagement personnel et la solidarité spontanée.

De la petite enfance aux personnes très âgées en passant par les personnes fragilisées, les besoins d’accompagnement et d’encadrement augmentent. Les  structures organisées sont nécessaires, mais il faut aussi laisser un espace de liberté pour les solutions individuelles et privées. La fiscalité devrait valoriser les efforts de celles et ceux qui donnent du temps, ceux des entreprises qui créent des crèches, par exemple. Le bénévolat devrait être reconnu, les initiatives privées encouragées.

§         Que chacun puisse tirer le meilleur de lui-même !

Notre seule matière première est la matière grise. Nous avons besoin que chacun donne le meilleur de lui-même, tire partie de toutes ses compétences et se forme tout au long de sa vie.

En contrepartie, nous devons veiller à ce que la formation et la recherche soient à même de produire les meilleurs résultats. La qualité se mesure et se compare. L’évaluation est indispensable.

Il n’y a pas de voie royale mais des voies d’excellence. La tradition suisse en matière de formation professionnelle, fruit d’une étroite collaboration entre entreprises et institutions de formation, doit être poursuivie et se renforcer. Nous nous engageons, enfin,  pour la liberté en matière de recherche dans le respect de l’éthique propre aux chercheurs.